Paul Jouve (1878-1973) Le cynocéphale

 

Paul Jouve (1878-1973)
Le cynocéphale dit aussi Singe à la statuette, 1905
Epreuve en bronze à patine noire nuancée
Fonte d’édition d’époque
Inscrit «  P.Jouve  » et daté 05
Haut. 34,5 cm environ

Historique :
Nous ne connaissons à ce jour que quatre ou cinq exemplaires de cette sculpture dans ces dimensions.

Bibliographie :
Charles Terrasse, Paul Jouve, Editions du Livre de Plantin, Paris, 1948, reproduit pp. 39 et 139 (un autre modèle reproduit)
Paul Jouve, Vie et Oeuvre, Félix Marcilhac, Les Editions de l’Amateur, Paris, 2005, modèle référencé pp. 36, 43, 340 et reproduit pp. 37, 43 en couleur et 340 (un autre exemplaire reproduit)
Jours de chasse, n°34, Hiver 2008, reproduit p. 131 (un autre exemplaire reproduit)
Nicolas Maier, L’Art de la médaille en France, 1870-1940, Munich, 2010, reproduit p. 101 (un autre exemplaire reproduit)
L’Art Décoratif, n°138, Mars 1910, reproduit p.100 (un autre exemplaire reproduit)

Expositions :
Paris, Galerie Marcel Bing, Paul Jouve, 1905, n°3
Paris, Salon de la Nationale des Beaux Arts, 1905
Paris, Galerie Danthon, 27 avril au 28 mai 1914
Paris, Galerie Danthon, 8 mai au 7 juin 1922
Mulhouse, Musée des Beaux Arts de Mulhouse, Février 1926
Amsterdam, Musée Van Gogh, Les origines de l’Art nouveau, 2004, reproduit p. 277 du catalogue de l’exposition (un autre modèle reproduit)
Amstedam, Musée Van Gogh, Fierce friends Artists & Animals, 1750-1900, du 26 novembre 2004 au 27 février 2005, reproduit p. 142 du catalogue de l’exposition (un autre modèle reproduit)
Munich, Museum Villa Stuck, du 17 mars 2005 au 31 juillet 2005
Barcelone, Fundacion Caixa, du 6 septembre 2005 au 29 février 2006
Bruxelles, Musée Royal des Beaux Arts de Bruxelles, du 17 mars 2006 au 23 juillet 2006

 
 

Cette sculpture mettant en scène un cynocéphale assis, arbore une expression indéfinissable alors qu’il regarde une statuette momifiée qu’il tient dans sa main, cynocéphale également, une des représentations du dieu Thot. Dieu des écrivains dans la mythologie égyptienne, Thot préside à l’audition des morts au Tribunal d’Osiris.
On comprend mieux alors l’expression intriguée et fascinée, presque humaine, de ce singe se faisant face dans une représentation anthropomorphique d’un autre temps où certains animaux étaient alors élévés à la noble condition de passerelle entre les Hommes et les Dieux.

 

Cette figure dans l’exposition:

Force Animale:
œuvres de Paul Jouve, Gaston Suisse Maurice Prost, Roger Godchaux, Armand Petersen, Hélène Arfi….

du samedi 3 mars au samedi 28 avril 2018

 

images:(c) Stéphane Briolant